Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Homme Femme & Identités

Elisabeth Lévy
est fondatrice et directrice de la rédaction de Causeur.

Publié le 08 mars 2017 / Société

Mots-clés : , , , , 

 

 

Cela n’a pas dû vous échapper: nous sommes le 8 mars. Pourquoi cette journée est-elle différente des autres jours ? Parce qu’hier nous étions esclaves et qu’aujourd’hui nous sommes des femmes libres – ce qui mériterait bien quelques festivités et libations ? Que nenni. Tous les autres jours, les femmes pensent, parlent, travaillent, aiment, rient, produisent, quittent, souffrent, s’énervent, énervent, pleurent, en un mot vivent. Mais ce jour-là, elles doivent exclusivement se plaindre et être plaintes. Et n’essayez pas d’en profiter  messieurs (ou mesdames, d’ailleurs), l’ambiance n’est pas à la drague, même légère. Airs graves, statistiques effrayantes et récits apocalyptiques sont de rigueur. « Toutes victimes ! », c’est la devise de cette belle journée. D’ailleurs, je me suis faite avoiner par la secrétaire d’Etat Pascale Boistard pour avoir osé prôner un féminisme joyeux. Joyeux, vous vous rendez compte.

 

Suite de l'article sur Causeur.fr : http://www.causeur.fr/feminisme-journee-droits-femmes-43153.html?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=4f0679d796-Recap_semaine_28_janvier_20171_28_2017&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-4f0679d796-57609661

 

 

 

Commenter cet article