Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Homme culture & identité

Source : Arte, émission du 05/09/08

CONSEILS POUR LES HOMMES

par Björn Süfke

Avis aux messieurs : conseils en cinq points 

 

 

Education des enfants : ne vous laissez pas évincer !
Soyons honnêtes : lors de la naissance d’un bébé, le père doit généralement continuer de travailler, ne serait-ce que pour des raisons financières, pendant que la mère reste à la maison auprès de son enfant. Lorsque vous voulez faire quelque chose avec votre enfant, il se peut que vous manquiez d’assurance dans un premier temps… et votre partenaire n’est alors que trop heureuse de récupérer votre progéniture. Un bon conseil : dans l’intérêt de tous – de votre enfant, de votre femme et de vous-même –, ne vous laissez pas inconsciemment évincer par votre partenaire, ne lui abandonnez pas l’éducation de votre enfant ! Si votre femme sait faire certaines choses mieux que vous – puisqu’elle passe plus de temps avec votre enfant –, demandez-lui comment faire et prenez vous-même les choses en mains ! Quand il s’agit de la relation avec nos enfants, c’est à nous, les hommes, de nous battre pour revendiquer l’égalité des droits !

Travail : que voulez-vous vraiment ?

Vous êtes journaliste et vous écrivez des textes géniaux ? Vous aménagez des jardins, vous réparez des voitures, vous aidez les gens ? Pour la majorité des hommes, le travail ne constitue pas seulement une nécessité financière. Il s’agit d’une composante essentielle de la vie, d’un facteur d’identité. Et c’est très bien comme ça : le travail peut être très épanouissant ! Mais demandez-vous aussi de temps à autre quelles sont les autres choses qui comptent pour vous. A certains moments de votre vie, il y a peut-être d’autres éléments qui vous tiennent plus à cœur : votre partenaire, vos enfants, la réalisation d’un vieux rêve. Et pourtant, par habitude, vous investissez toute votre énergie dans le travail. Trouvez ce que vous désirez vraiment et donnez-vous les moyens d’y parvenir ! Tout n’est pas réalisable, mais pour trouver un équilibre, il n’est pas inutile d’être conscient de ses désirs profonds.

Couple : parlons de nous !

« Je n’ai encore jamais parlé de ça avec ma femme ! », « Je n’avais encore jamais raconté ça à personne ! », « Quand ma copine m’énerve, en général, je pars bricoler dans mon sous-sol ! » : en tant que thérapeute, j’entends ces phrases régulièrement dans la bouche des hommes. On ne le dira jamais assez : la base d’une relation, c’est la communication. Pouvoir parler ensemble de ses soucis, de ses souhaits et aussi de ses joies dans le couple. Nous les hommes, c’est quelque chose que bien souvent, nous n’avons jamais appris à faire. Faites un effort, essayez ! Bien sûr, il peut y avoir des ratés, mais ce qui compte, c’est d’aller de l’avant. Et même si le problème ne se résout pas immédiatement, si vous en avez discuté ensemble, vous serez du même côté et non dans l’affrontement.

Amitié : comment va votre meilleur ami ?

Il vous faut un temps de réflexion avant de répondre ? Parce que ça fait des mois que vous ne lui avez pas parlé ? Parce que la plupart du temps, vous ne parlez que de foot ou de politique ? Parce que vous n’avez peut-être (presque) plus de vrais amis ? Vous êtes dans le même cas que la plupart des hommes. Travail, couple, enfants : souvent, nous négligeons nos amis. Et l’issue est fatale ! Car en situation de crise – et il y en a dans la vie – avoir un ami vrai, fidèle et solidaire est une valeur inestimable. Il n’y a pas que le couple qui requiert un engagement mutuel et une attention constante. Les amitiés demandent elles aussi à être entretenues sous peine de disparaître ou tout au moins de s’étioler. Vous pouvez peut-être prévoir avec votre meilleur ami quelque chose qui permette d’échapper au train-train quotidien : une rencontre à date fixe, un voyage une fois par an.

Bonheur : comment allez-vous ?

Et pour finir… qui s’occupe de votre bien-être, de vos sentiments ? La plupart des hommes remettent leur bonheur entre les mains des femmes, tout d’abord celles de leur mère, puis celles de leur femme. Lorsque ces dernières ne sont plus là, après une séparation par exemple, leur univers s’effondre, car plus personne n’est là pour les entourer avec sollicitude. L’homme n’a tout simplement pas appris à s’occuper lui-même de ses sentiments et de ses besoins. Et pourtant, il ne faut pas grand-chose : soyez un peu indulgent envers vous-même au lieu de vous mettre en permanence sous pression. Cessez de penser uniquement en termes de devoir, de programme imposé, pensez aux figures libres ! Ou posez-vous tout simplement la question : « est-ce que je vais bien ? » ou « de quoi ai-je envie ? ». Et n’abandonnez pas tout de suite sous prétexte que vous n’avez pas une réponse sur-le-champ !

 

 

 

Björn Süfke est psychologue clinicien et l'auteur de „Männerseelen: Ein psychologischer Reiseführer“, Patmos-Verlag, 2008 (inédit en français).

 

Edité le : 05-09-08
Dernière mise à jour le : 05-09-08

Commenter cet article