Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Homme culture & identité

Article publié le 20 février 2012 sur le site Big Browser (Le Monde)
source : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr

 

Le Parlement britannique examine vendredi un projet de loi visant à imposer des cours sur l'abstinence aux jeunes filles de 13 à 16 ans. La députée conservatrice qui mène cette proposition, Nadine Dorries, une élue conservatrice du Mid Bedfordshire, a expliqué en mai vouloir lutter contre les dérives d'une société "saturée de sexe", et aider les jeunes filles à considérer que l'abstinence peut être "cool".

 

Selon l'Association humaniste britannique (BHA), Mme Dorries est essentiellement soutenue par des groupes chrétiens conservateurs. Sa proposition a provoqué l'indignation de mouvements féministes, humanistes et de défense du droit à l'avortement - un droit que Mme Dorries a souhaité limiter par le passé. Plusieurs centaines de personnes prévoient de manifester devant le Parlement aujourd'hui. Des critiques se sont également élevées dans les trois principaux partis britanniques.

 

Ces cours ne visent pas à remplacer les séances d'éducation sexuelle obligatoires dans les écoles publiques britanniques, mais à apporter un complément, un tantinet anglé.

 

Pour Mme Dorries, citée par le Guardian, il s'agit de gagner un "combat permanent" contre "le taux incroyablement élevé d'activité sexuelle et de natalité chez les adolescents." Sa solution, "c'est d'apprendre l'option de l'abstinence à nos filles et à nos garçons, la possibilité de simplement dire 'non', ceci dans le cadre des cours d'éducation sexuelle obligatoires"

"La pression des camarades est un facteur clef de l'activité sexuelle précoce dans notre pays. La société est obnubilée par le sexe. Apprendre à un enfant de sept ans à mettre un préservatif sur une banane, c'est presque lui dite : 'vas-y maintenant, essaie toi-même,'" poursuit la députée conservatrice. 


Le projet de loi a peu de chances d'être adopté sans le soutien des principaux partis, mais les positions vigoureusement défendues par Mme Dorries ont provoqué un débat houleux en Grande-Bretagne. Pour Dan Rogerson, co-président du comité sur l'éducation et la famille des libéraux-démocrates au Parlement, ce projet risque de donner aux jeunes filles "un avertissement terrible sur ce que l'avenir leur réserve" et s'est opposé à la séparation des filles et des garçons dans les classes d'éducation sexuelle.

 

Pour l'Association humaniste britannique ce projet est "encore une autre tentative du lobby de la droite religieuse de promouvoir et imposer aux autres une vision étroite, non partagée et potentiellement dangereuse du sexe, de la santé et du droit à l'avortement."


Selon l'Office national des statistiques britannique, le taux de natalité chez les adolescentes est aujourd'hui à son plus bas niveau depuis le début des années 1980. En 2009, chez les 15-17 ans, il était de 38,3 pour 1000 en Angleterre et au Pays de Galles, en baisse de 5,9 % par rapport à 2008.

 

 

Note de H.C.I : il va de soit que l'on peut aussi envisager de donner des leçons d'abstinence sexuelle aux adolescents.

 

Commenter cet article