Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Homme culture & identité

 

Aujourd’hui, il est de bon ton de mettre les hommes au pilori médiatique. L’affaire DSK a donné une tribune à des mouvements féministes radicaux qui ont profité de l’occasion pour faire avancer leur idéologie victimaire (la femme est victime de l’homme et il faudrait donc selon elles couper le lien entre homme et femme ou, plus subtil, envoyer les hommes en maison de redressement pour les soumettre). Dans ce contexte plus que navrant, on diffuse sur l’homme des stéréotypes sortis d’une vision caricaturale.

 

Prenons comme exemple le rapport entre homme et prostitution. Il y a quelques années un journaliste, Michel FIELD pour ne pas le nommer, disait publiquement à la télévision que « tous les hommes fréquentent des prostituées ». Tenir de tels propos n’a géné personne sur le plateau de télévision d’alors. En effet, dans la légende populaire, reprise aujourd’hui par les féministes radicales, l’homme est un être soumis à son sexe, habité jour et nuit par des pulsions coupables et dont on aime dire des caricatures que personne ne vérifie jamais. Pour enfoncer le clou, ce journaliste ajouta : « ceux qui ne l’avouent pas son des hypocrites ». Un autre abus de langage qui condamnait tout ceux qui auraient répondu « non » en âme et conscience. Le pouvoir médiatique autorise-t-il à de telles extrémités de langage ? Par hasard, ce monsieur prenait-il son cas particulier pour une généralité ?? Qu’importe, la légende était colportée par un irresponsable et les esprits crédules allaient prendre cela pour argent comptant.

 

Depuis ce temps, une enquête sociologique est parue en 2007 !

Une enquête sur les comportements sexuels menée en France indique que 3,3% des hommes affirment avoir eu un rapport sexuel avec une personne prostituée dans les cinq années précédentes. Nous pouvons donc aujourd’hui tordre le coup à la légende et convenir tous ensemble que nous sommes passés de 100% à 3,3% ! On est passé de 100% sont des clients à 97,7% ne sont pas clients dans les 5 ans passées. Vous avouerez avec moi que le gap est plus qu’énorme, il est abyssal. La leçon de cette histoire est qu’il ne faut pas écouter les beaux parleurs ainsi que les discours idéologisés de ceux et celles qui veulent faire des hommes ce qu’ils ne sont pas et aussi faire croire à leurs femmes ou compagnes que leur mari sont des personnages à tout moment obnubilés par leur sexe. A force de faire de la surgénéralisation, on finit par tromper son monde et à faire entrer dans les têtes des jeunes femmes des idées fausses sur les hommes et c’est là bien le mal. Qu’il y ait des hommes qui fréquentent des prostituées, c’est un fait. Que les femmes prostituées doivent être défendues contre un système prostitutionnel inhumain, c’est indéniable. Mais delà à écrire ou dire des âneries sur les hommes en général, c’est un pas qu’il ne faudrait plus franchir dans une démocratie qui veut se développer sur des bases justes et authentiques. Je revendique pour mon pays une démocratie fraternelle et apaisée, pour cela il convient de ne plus laisser sans réponse les impostures médiatique ou idéologique qui n'ont d'autre conséquence que de polluer les relations homme/femme.

 

 

Les chiffres de cette enquête sont diffusés par la Fondation SCELLES : http://www.fondationscelles.org

 

Commenter cet article