Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Homme Culture & Identité

De plus en plus nous entendons dire que, en fait, le "mariage homo" n'est pas une véritable revendication des hommes homosexuels. Qui donc pourrait avoir intérêt à cette revendication si ces hommes ne sont pas véritablement demandeurs ? Il apparait à la lecture de plusieurs supports de communication d'associations LGBT que le petit monde du "lobby gay" est aujourd'hui orchestré par des lesbiennes (en effet ce sont des lesbiennes par exemple qui président tant le Centre LGBT Paris-IDF ou l'association Gaylib) . Pourquoi ces dames ne se mettent-elle pas en avant au lieu de prendre comme porte parole des hommes homosexuels... ? Auraient-elles peur de montrer leur vrai visage ces femmes "d'un nouveau genre" qui ne veulent surtout pas qu'on les qualifie de "femmes" ?

 

Tous ces débats sont passionnants car, au fond, ils nous invitent tous et toutes à parler de l'origine de la vie. C'est comme si la France était en train de faire un grand débat métaphysique sur l'orignie de la vie... avec des conséquences méta-politiques.

 

Nous savons qu'au 19ème siècle Gustave Courbet a peint l'entre-jambes d'une femme allongée et il a appelé ce tableau "L'Origine du monde". Mais depuis ce temps-là l'eau a coulé sous les ponts et les hommes sont devenus des pères plus attentifs et affectueux, plus proches aussi de leurs compagnes et de leurs enfants. Les hommes assument aujourd'hui mieux qu'hier leur paternité et ils ont aussi sans doute pris conscience qu'ils étaient eux aussi à l'origine de la vie. A côté de la maternité, la paternité est en voie de consolidation et ainsi l'origine des générations qui viennent est bien le fruit des deux sexes réunis.

 

A cet ordre naturel, que les religions ont repris à leur compte par bon sens et non par dogmatisme, le lobby des lesbiennes veut légaliser une volonté militante de se passer d'un homme pour "faire famille". A force de réduire la vie à un désir elles ne savent plus d'où elle vient. Judith Butler, papesse mondialisée de la théorie du genre, a beau être professeur de réthorique elle ne peut nous faire prendre des vessies pour des lanternes, et son projet d'une nouvelle civilisation où les enfants seraient coupés de leur lien paternel n'est pas prêt de voir le jour car la majorité silencieuse des hommes homosexuels est enfin en train de prendre la parole à la suite des 800 000 à 1 200 000 de français et françaises descendus dans la rue le 13 janvier dernier.

 

Pour découvrir les vidéos de ces hommes homosexuels rendez-vous sur le site HOMOVOX : link

 

Commenter cet article