Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Homme Culture & Identité

Deux marins du Neway disparus : un "double suicide"
 

AFP/AFP/Archives - Photo Par Marcel Mochet

 

Les deux marins du chalutier Neway portés disparus après être tombés à la mer samedi, au sud-ouest de la Grande-Bretagne, se sont suicidés, a annoncé vendredi le …plus procureur de Saint-Brieuc, Gérard Zaug moins

Les deux marins du chalutier Neway portés disparus après être tombés à la mer samedi, au sud-ouest de la Grande-Bretagne, se sont suicidés, a annoncé vendredi le procureur de Saint-Brieuc, Gérard Zaug.

Selon les résultats de l'enquête, "il s'agit d'un double suicide", a expliqué M. Zaug, lors d'une conférence de presse.

Les deux jeunes marins, âgés de 25 et 27 ans, pères de deux enfants, séparés de leurs conjointes et qui rencontraient des problèmes personnels, ont sauté l'un après l'autre chacun d'un côté du bateau, à quelques minutes d'intervalle, avec leurs cirés jaunes et leurs bottes.

Ils s'étaient auparavant isolés une vingtaine de minutes seuls dans le navire, et, une fois à l'eau, ont refusé les bouées lancées par les autres membres de l'équipage, selon le procureur.

Les deux marins étaient très proches, a précisé M. Zaug.

Les trois autres marins partis sur le Neway, chalutier de 24 mètres immatriculé à Paimpol (Côtes-d'Armor), sont rentrés lundi au port de Roscoff (Finistère), où ils ont été entendus par les gendarmes dans le cadre d'une enquête ouverte pour disparition inquiétante.

Selon une source proche du dossier, le patron du Neway avait évoqué le soir du drame l'hypothèse du suicide d'un des marins.

Le Neway avait lancé un appel de détresse vers 19H15, samedi, pour signaler la chute à la mer de deux hommes, à 30 milles (55 km) au nord des îles Scilly (Grande-Bretagne).

Les secours avaient été coordonnés par les Britanniques du Maritime Rescue Coordination Center (MRCC) de Falmouth, qui avait dépêché sur place un hélicoptère et une vedette de sauvetage. Quatre navires de pêche français s'étaient joints au dispositif.

Commenter cet article