Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Homme Culture & Identité

Dans sa dernière enquête Familles et Logements 2011, l'Insee s'intéresse aux familles recomposées françaises

 

Dans les familles recomposées, 72 % des enfants vivent avec l’un des deux parents, sans résider régulièrement avec l’autre ; 60 % d'entre eux vivent principalement avec leur mère et le beau-parent. Ils ne sont que 12 % à résider avec leur père.


Si les deux tiers des familles suivent toujours un schéma traditionnel, 1,5 million d’enfants, sur près de 10 millions, vivent aujourd’hui dans une famille recomposée selon l'Insee. Un tiers d'entre eux sont issus de l’union du couple actuel, et ils grandissent avec des demi-frères ou des demi-sœurs nés d’une union précédente. Des grands frères et des grandes sœurs, précisément, puisqu’en moyenne, six années les séparent. Et c’est entre 11 et 14 ans que l’on trouve la plus forte proportion d’enfants vivant en famille recomposée en France. 


Cette semaine, Caroline, 13 ans, et Alice, 16 ans, ont pris l’avion toutes seules. Direction Orléans, où vit leur père, pour passer avec lui la totalité des vacances scolaires de la Toussaint. Les deux adolescentes ont quitté le Loiret il y a deux ans pour s’installer à Aix-en-Provence avec leur mère, Patricia, 48 ans, séparée de son conjoint depuis 2008. « Auparavant, nous fonctionnions avec un système de garde alternée, mais aujourd’hui, la distance ne nous le permet plus », explique Patricia.


Alors, ils ont opté pour un système souple. Son ex-mari, à la retraite, reçoit ses filles pendant la totalité des petites vacances scolaires et pendant la moitié des congés d’été. Ce qui induit de longues périodes de vide. « Se sont écoulés deux mois et demi, par exemple, depuis la fin du mois de juillet, où j’ai récupéré Alice et Caroline », concède Patricia. Ces adolescentes sont loin de constituer une exception, selon les chiffres de l’enquête Familles et Logements 2011 de l’Insee. Parmi les enfants de moins de 18 ans vivant en famille recomposée après un divorce ou une séparation, 72 % vivent avec l’un des deux parents, sans résider régulièrement avec l’autre ; 60 % vivent principalement avec la mère, 12 % avec le père.

“Le contact peut être rompu”

 

« Le contact peut être rompu, il peut ne pas y avoir de garde commune ou plus de deuxième parent, s’il est décédé », explique Aude Lapinte, de la division Enquêtes et Études démographiques de L’Insee, pour éclairer ces 72 %. Le contact peut être également maintenu, mais sans qu’il y ait de résidence commune régulière, à cause d’un éloignement géographique, comme c’est le cas pour les filles de Patricia.


Si le chiffre semble énorme, les nouvelles technologies constituent un palliatif au manque. « Les filles parlent très souvent avec leur père au téléphone et discutent via Skype, continue Patricia. Cela permet d’atténuer le vide et de garder le contact. Mais lui est étonné à chaque fois de leurs métamorphoses. Leurs sourires, leurs allures lui semblent à chaque fois différents. »

 

Les nouvelles technologies constituent un palliatif au manque

 

Cette organisation permet aussi, à ses yeux, de faire accéder ses filles à une autonomisation : « Elles prennent les transports seules, elles se responsabilisent et veillent l’une sur l’autre. D’une certaine façon, cela leur a aussi permis de renforcer leur complicité. "


À l’inverse, pour Isabelle, 41 ans, les voyages en train entre Lyon et Paris, où réside le père de ses fils, étaient plutôt synonymes de galères. « Je repérais quelqu’un qui m’inspirait confiance sur le quai pour me les surveiller dans le wagon. Parfois, je proposais de dédommager la personne. Le plus petit avait 8 ans, alors c’était ma façon de me rassurer. Il ne leur est jamais rien arrivé ! » Le couple a récemment inversé le système : les enfants, âgés aujourd’hui de 15 et 12 ans, habitent désormais principalement en région parisienne, avec leur père et sa nouvelle compagne. 

 

 

Source : Le Figaro - http://madame.lefigaro.fr/societe/contact-peut-etre-rompu-231013-606390


Commenter cet article