Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Homme Culture & Identité

 

 

Voi che sapete (Vous qui savez...)

 

Cette ariette, l’une des plus belles déclarations d’amour du répertoire lyrique, est un des airs majeurs des Noces de Figaro. Je vous propose cette célèbre mélodie chantée par le timide page Cherubino à la comtesse Almaviva.

 

Traduction des paroles:


Vous Mesdames qui savez de quoi est fait l'amour, 
Voyez s'il est dans mon coeur. 
Je vous dirai ce que j'éprouve, 
C'est si nouveau que je ne puis le comprendre. 

Je ressens une langueur pleine de désir, 
Parfois douleur, parfois plaisir, 
Je gèle, quand soudain mon âme s'enflamme, 
Et le moment d'après je redeviens glacé. 
Je recherche un bien être au delà de moi, 
Je ne puis le saisir, j'ignore ce qu'il est. 
Je soupire et je gémis, sans le vouloir 
Je tremble et je palpite, sans rien savoir. 
Je ne trouve le repos, ni le jour ni la nuit. 
Mais peu importe j'aime souffrir ainsi. 

Vous Mesdames qui savez de quoi est fait l'amour, 
Voyez s'il est dans mon coeur. 
Je vous dirai ce que j'éprouve, 
C'est si nouveau que je ne puis le comprendre. 

 

Voi che sapete che cosa è amor,
Donne, vedete s'io l'ho nel cor.
Quello ch'io provo vi ridirò.
E per me nuovo, capir nol so. 

Sento un affeto pien di desir,
Ch'ora è diletto, ch'ora è martir.
Gelo, e poi sento l'alma vampar
E in un momento torno a gelar;
Ricerco un bene fuori di me,
Non so ch'il tiene, non so cos'è
Sospiro e gemo senza voler,
Palpito e tremo senza saper.
Non trovo pace notte nè dì,
Ma pur mi piace languir così.

Voi che sapete che cosa è amor,
Donne, vedete s'io l'ho nel cor.
Donne, vedete s'io l'ho nel cor.

 

Interprétée par Philippe Jaroussky

 

 

Interprétée par 

 

 

Interprétée par Maria Ewing

Commenter cet article